Expendables 2

mercredi 26 septembre 2012
par  Ragou

Film d’action/aventure américain, de Simon West, avec entre autre Sylvester Stallone, Jason Statham, Arnold Schwarzenegger, Bruce Willis, Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme, Dolph Lungred…

Afin d’honorer une ancienne dette, Barney Ross (Sylvester Stallone) le chef de l’unité d’élite « Expendables » accepte une mission mystérieuse proposé par « Mr Chapelle » (Bruce Willis), un contact à la CIA. Cette mission qui était annoncée simple va les lancer à la poursuite d’un dangereux terroriste cherchant à faire main basse sur des stocks de combustible nucléaire…

Expendables 2 est donc la suite d’ Expendables, unité d’élite sortie en 2010 et réalisé par Sylvester Stallone. Cette fois-ci la réalisation a été confiée à Simon West, spécialiste reconnu du film d’action « testostéroné » (Les Ailes de l’enfer, Lara croft, Le flingueur…).

On prend les mêmes et on recommence ?

JPEG - 204.8 ko

C’est avec impatience que l’on attendait l’annonce du casting de ce deuxième opus des aventures des « Expendables », une réunion impensable des grandes stars du cinéma d’action des années 80’ organisée par Sylvester Stallone (merci à lui, et saluons au passage la présence de Gary Daniels dans le premier opus, « star », si l’on peut dire, du cinéma d’action nanardesque américain). L’attente de ce second opus a été comblée par un déferlement de figures du cinéma « actioner », pas si jeune que ça d’ailleurs (Chuck Norris vient de fêter ses 72 ans !!!).

Du coté du scénario, l’histoire est un classique de la série B (un terroriste, une menace nucléaire, des héros qui veulent contrer ses plans…) mais elle sert bien la mise en place des scènes d’actions qui sont très bien maîtrisées et impressionnantes. La réunion de tous ces visages fait vraiment plaisir. Les fans mordus du cinéma d’action trouveront toujours des noms qui auraient mérités d’être présent à l’appel (Steven Seagal, Kurt Russel, …) mais on ne peut que s’avouer satisfait. Un des traits assez marqué du film est son humour. Le premier opus en regorgeait déjà, mais cette fois-ci on sent vraiment que tous les acteurs sont « décomplexés » par rapport à leur image. A tel point que certaines scènes sont assez caricaturales : l’arrivée de Chuck Norris, les monologues de Jean-Claude Van Damme que l’on croiraient presque improvisés à certains moments..., le discours de Sylvester Stallone suite à un drame survenant au cours de l’histoire, presque hilarant de ridicule (assumé dans une parodie de films de série B ?). On sent bien la « Sylvester Stallone’s touch » sur le film, avec ses personnages complètement « assumés ».

JPEG - 69.5 ko

Pour conclure, ce second opus d’Expendables ne manque pas de charme et répond parfaitement aux attentes : de l’action à haute dose, des « clins d’œil » à toute une page du cinéma d’action et de ses fans. On ira même à se laisser préférer ce volet au premier, qui manquait un peu de dynamisme.

Vivement le 3 !

JPEG - 329.6 ko


Commentaires