Time Out

vendredi 23 décembre 2011
par  The Mocking Bird

In Time. Film de Science-Fiction de Andrew Niccol, avec Justin Timberlake, Amanda Seyfried, Cillian Murphy, Matt Bomer, Olivia Wilde et Johnny Galecki.

Après une incursion dans le présent avec Lord of Wars, Andrew Niccol revient à son sujet de prédilection : la science-fiction.

Dans un futur proche, l’argent n’existe plus. On paye directement en temps de vie. 3 minutes pour un café, 2 heures pour le loyer... Chaque être humain être génétiquement modifié. Il grandit et veillit jusqu’à l’âge de 25 ans. Au delà, il doit gagner sa vie. Littéralement. Le monde, très inégalitaire, se partage entre deux catégories : d’un côté les riches, qui ont des centaines d’années devant eux, et de l’autre, les pauvres, qui courent d’heure en heure pour rester en vie.

JPEG - 105.1 ko

En ces temps de crise, un tel sujet ne pouvait pas tomber plus à pic. Dans une société où le capitalisme radical est poussé à l’extrême, l’injustice sociale devient criante, désespérée. Car c’est une question de vie ou de mort.

Parce que plus personne ne veillit au delà de ses 25 ans, le film donne la part belle à une jeune génération d’acteurs. Si Justin Timberlake et Amanda Seyfried sont plutôt convaincants dans des rôles un peu clichés (le gentil pauvre et la riche un peu perdue), on retiendra surtout les seconds rôles. Cilian Murphy d’abord, incarne un flic implacable, calme et froid. Le film offre également l’occasion à quelques acteurs du petit écran de faire leurs armes sur la grande toile : Johnny Galecki (de The Big Bang Theory), Olivia Wilde (de House), et surtout Vincent Kartheiser (de Mad Men), et Matt Bomer (de White Collar). Chacun apporte sa personnalité, donnant un peu de profondeur et de nuance.

JPEG - 63.1 ko

Décor stylisé et légèrement rétro, le film lorgne de toute évidence sur la SF classique des années 50. Malgré quelques évidences dans le scénario, le film ne manque pas d’idées, explorant tous les aspects de son concept. Moins épuré mais plus dynamique que Bienvenue à Gattaca, Andrew Niccol offre avec Time Out un bon divertissement, et un bon film de Science-Fiction.

JPEG - 73.7 ko Bien sûr, je ne pouvais pas ne pas mettre une photo de Matt Bomer. A peine 10 minutes à l’écran, mais une présence inoubliable...


Commentaires