NCIS Los Angeles

vendredi 11 mai 2012
par  The Mocking Bird

Série américaine créée par Shane Brennan, avec LL Cool J, Chris O’Donnell, Daniela Ruah, Eric Christian Olsen, Barrett Foa, Renée Felice Smith, Linda Hunt.

Diffusion de la saison 3 à partir du vendredi 11 mai, à 20h50 sur M6.

NCIS Los Angeles est, comme son nom le laisse deviner, une série dérivée de NCIS tout court. Un spin-off comme on dit. Débarquée sur les écrans US à la rentrée 2009, elle se devait, à l’image de la ville de Los Angeles, d’être plus musclée, plus ensoleillée, plus rythmée que son ainée de Washington.

JPEG - 105.3 ko

Le NCIS Los Angeles est une unité du NCIS spécialisée dans les missions sous couverture, l’infiltration, la filature. On y trouve l’agent très spécial J. Callen (non, il a pas de prénom...), le beau ténébreux au passé mystérieux. Son pote Sam Hannah est lui un ancien Navy SEAL (commando plongeur), et une montagne de muscle. La touche féminine est apporté par Kensi Blye. Enfin, l’équipe de terrain est complétée par Marty Deeks, un agent de liaison du LAPD, arrivé lors de la seconde saison. Citons également Nell Jones et Eric Beale, les deux geeks qui ne quittent pas leurs ordinateurs. Toute cette fine équipe est chapeautée d’une main de fer par Henrietta Lange, dite Hetty. Ne vous fiez pas à sa petite taille, elle vous donnera du fil à retordre ! Notez que toute ressemblance avec la couturière des Indestructibles est trop évidente pour être fortuite.... (D’ailleurs, Hetty tient particulièrement aux costumes qu’elle prête à ses agents lors de leurs missions sous couverture). Et pour finir, au dessus de tout ce monde, on retrouve le directeur Vance, le même qu’à Washington, dans NCIS tout court.

JPEG - 96.4 ko

Alors j’avoue qu’au début, j’ai eu du mal... Pour le coup, elle était un peu trop "musclée" à mon goût cette série, et je préférais de loin NCIS tout court. Et puis finalement, j’ai succombé. Les muscles ont leur charme après tout... Et cette équipe de joyeux drilles semble finalement mieux fonctionner que leurs collègues de la côte Est, qui eux semblent de plus en plus stéréotypés. Non pas que NCIS LA soit d’une flagrante originalité en la matière. Elle a, selon la recette secrète de la série à succès, un héros au passé mystérieux (il ne sait ni d’où il vient, ni même comment il s’appelle...), un ancien militaire, un gars et une fille dont tout le monde sait qu’ils s’aiment sauf eux.

Niveau enquête, c’est du classique de chez classique aussi. Des terroristes, des trafiquants, des méchants très méchants, des complots et des roumains. Simple, efficace. Et finalement, ça se laisse regarder.

Et puis, ce qu’il y a de bien avec NCIS LA, c’est que l’on sait à quoi s’attendre, et que l’on est rarement déçu. On peut être sûr qu’à - presque - chaque épisode, on aura droit à une belle explosion. :-)


Commentaires